La gestion forestière, une responsabilité

Rapprocher deux mondes, le monde citadin & professionnel, le monde du bois et de la forêt, telle est l’intention de Forêt Sphère lors de cet afterwork du 18 septembre 2019. La vocation de cette jeune association ? Sensibiliser et former la génération actuelle des -40 ans à la sylviculture, à la production de bois dont la France a besoin. Hériter ou posséder un bien naturel, c’est un privilège pour certains, un plaisir pour d’autres, un devoir de transmission. « C’est une responsabilité », nous rappelle Marie qui anime la soirée. Un Afterwork comme des centaines d’autres, sauf que le sujet de discussion n’est pas la dernière trottinette en vogue, mais la gestion forestière. Enfin un lieu où l’on peut parler de ses bois sans complexe, sans être taxé d’étrangeté, d’écolo ou de riche privilégié. Alors bien sûr on devine, derrière quelques chevalières et particules, que les bois hérités proviennent de ‘grandes’ et anciennes familles bourgeoises ou nobles.

Malgré tout, des points communs nous rassemblent : notre ignorance avérée sur la sylviculture, notre ferme volonté de nous y intéresser de près pour prendre la relève, et surtout notre vif intérêt, voir passion, pour les arbres. Et ici le mot d’ordre est que ces arbres doivent être cultivés, entretenus, exploités, pour produire du bois. Une mission qui nous incombe d’autant plus que rares sont les forêts réellement gérées par leurs propriétaires aussi nombreux soient-ils. Forêt Sphère nous ouvre les portes de la forêt et nous invite à en faire un sujet de discussion avec nos aînés, à travers des « échanges intergénérationnels ». Car si la forêt n’est quasiment jamais l’objet de discussion avec notre entourage amical ou professionnel, elle peut être l’objet de conversations animées avec ceux qui s’en font leur mission. Faut-il poursuivre avec la sylviculture régulière ou tendre vers l’irrégulière ? planter des chênes ? préférer les peupliers ? quid du pin maritime, du douglas ? sans parler de la chasse qui divise les troupes, ou des coupes rases qui affolent à l’heure écologique où il ne faut pas toucher une herbe ni une mouche !

Avant de nous enflammer pour ces sujets, apprivoisons d’abord nos forêts en nous y promenant plus souvent, avec un regard nouvellement éclairé par les enseignements de Forêt Sphère, de @fogefor ou de nos parents. A l’image des arbres qui poussent selon la science de la lumière. Prochain afterwork le 7 novembre 2019 chez Ohwood, avec une adhésion à jour auprès de Forêt Sphère.

Juliette

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s