Avec les Reforest’Acteurs

Un samedi de novembre original : au lieu de courir à droite et à gauche, j’ai opté pour une matinée consacrée à la plantation de jeunes arbres en forêt de Sainte Apolline (Yvelines), sur l’invitation de @Reforest’Action. Riche idée !

Accueil gourmand par l’équipe de Reforest’Action

Réveil un peu difficile ce samedi matin vers 7h30, mais avec l’idée de consacrer cette matinée à planter des arbres, je me suis motivée. Direction Plaisir (Yvelines) et la Forêt Départementale de Sainte Apolline. L’équipe de Reforest’Action nous attend avec le kit ad-hoc café-viennoiseries-jus de fruits locaux. Nous sommes une centaine, adultes et enfants de la région, a avoir troqué les courses du samedi matin pour une session de plantation. Les motivations sont sans doute différentes pour les uns et les autres : action responsable, citoyenne, écologique, ludique, pédagogique,… en tout cas nous sommes tous au rendez-vous malgré la fraîcheur matinale. Heureusement le soleil nous accompagne pour cette belle journée.

Une chapelle consacrée à Sainte Apolline a donné son nom à cette forêt

Vers 9h30, après avoir endossé nos T-shirts de Reforest’acteurs, nous partons vers la parcelle de 15 hectares à boiser. Les grands chemins nous rappellent que cette « forêt fut acquise en 1688 par le chancelier de Pontchartrain. Il la reboisa de chênes et fit tracer les grandes allées et les carrefours en étoile pour la pratique de la chasse à courre. Une chapelle dédiée à Sainte Apolline, construite au XIIIe siècle, donna son nom à la forêt. » Elle est gérée aujourd’hui par le Conseil Général des Yvelines.

25 plants par îlot de 9 m2

C’est grâce à un partenariat convenu entre le Département et Reforest’Action que cette journée est organisée. Avec une sacrée préparation en amont. Des milliers de plants ont été commandés auprès des pépinières Naudet pour être livrés la veille ; la parcelle a été nettoyée par les forestiers du Département ; des zones de plantations ont été marquées; ; les plants ont préalablement été enduits de trico, un répulsif naturel à base de graisse de mouton contre l’appétit du gibier … tout ceci avec l’énergie des équipes impliquées et grâce au financement des plants par le grand public. Car c’est le principe de Reforest’Action : des particuliers ou des entreprises achètent des arbres et la société se charge de les planter en France ou dans le monde (Tanzanie, Guinée, Pérou, Brésil, Indonésie…).

« Le charme d’Adam c’est d’être à poils »

Une nouvelle vie commence pour ce jeune hêtre planté par des Reforest’Acteurs

Hêtres, charmes, bouleaux, pins sylvestres, chênes sessiles sont les élus du jour pour accompagner la régénération naturelle dans une zone qui était jusque-là envahie de fougères et ronces. Munis de gants, pioches, pelles, nous sommes chargés de disposer 25 plants sur des placeaux de 9m2 : 19 d’une seule essence avec 6 d’une autre essence. Le hêtre en majorité avec du charme par exemple. Les deux essences se ressemblent beaucoup. Pour les distinguer, on dit que « Le charme d’Adam c’est d’être à poils » c’est-à-dire que les feuilles du charme sont dentelées et celles du hêtre sont duvetées.

Ces îlots ainsi variés vont pousser en meute, se protéger les uns les autres pour grandir ensemble. Au fil du temps, des aléas climatiques, de la gourmandise des chevreuils… la sélection naturelle va opérer pour ne laisser que les plus robustes. Les plants seront suivis dans la durée par les forestiers du Département afin de leur assurer la meilleure croissance possible. Dans quelques années, les arbres auront reconquis leur espace, avec les résineux – pins sylvestres – comme nouveaux venus dans cette région. C’est une essence qui résiste mieux au froid mais surtout à la sécheresse, plus fréquente ces dernières années. De la même façon, le chêne sessile, mieux adapté au changement climatique, vient remplacer le chêne pédonculé. Enfin, en lisière des bois, au bord des chemins, les Reforest’Acteurs plantent des arbres fruitiers, alisiers, cormiers, poiriers. Une manière d’assurer la variété des essences, et de développer la biodiversité.

J’ai adoré être là ce matin, les mains dans la terre, avec la satisfaction d’avoir accompli une belle action. Je sais bien que tout reste à faire : protéger les jeunes plants, faire en sorte qu’ils bénéficient d’assez de lumière, espérer qu’ils résistent aux tempêtes et aux épisodes de sécheresse, etc…Mais je repars tout de même avec le sentiment d’avoir agi, même si c’est très modestement. J’ai aussi bien apprécié ce bain de forêt revigorant, surtout en cette veille des festivités de la Saint Sylvestre !

Reforest’Acteurs en action pour planter hêtres, charmes, bouleaux, pins sylvestres, chênes sessiles

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s