L’ayurveda : l’allié santé

J’ai clôturé mes vacances avec une cure ayurvédique de 5 jours près de Fecamp, chez TAPOVAN, au cœur des plantes bienfaitrices, de l’huile de sésame, des épices et de l’air marin normand. De quoi entamer cette rentrée toute particulière du bon pied.

Massages, repos, relaxation, élimination : la médecine ayurvédique propose un protocole de bien-être original, accessible et particulièrement bienvenu en cette période de Covid19. Direction la Normandie pour une cure Ojaskar adaptée aux circonstances actuelles. Un vrai cadeau !

Séance de yoga nidra en ce début d’après-midi : Monique, Léa, Gilles, Laetitia, Michel, Sylvie, Marie-Thérèse et moi-même sommes bercés par une voix paisible et douce qui nous invite à nous détendre, à libérer les tensions, à « éliminer les frustrations inutiles ». Certains d’entre nous plongent assez vite dans un sommeil profond, d’autres profitent d’un état entre veille et sommeil. Ce yoga nous amène à une semi-conscience : parfaitement relaxés et détendus, nous restons conscients de ce qui se passe autour de nous, prêts à accueillir les soins qui vont suivre.

Nous sommes en Normandie, près de Fécamp, au centre Tapovan. Ce lieu de bien-être applique les principes de la médecine ayurvédique, « une pratique indienne millénaire, à la pointe de la pensée moderne », selon son fondateur Kiran Vyas. Pendant 5 jours nous bénéficions de massages bienfaiteurs. Dos, visage, tête, mains, pieds, jambes, corps entier, nez, ventre, et même les yeux : chaque partie du corps est sollicitée par les soins des thérapeutes. L’objectif ? Eliminer les toxines, physiques et mentales. Les gestes experts, et très maternels, des praticiens sont alors essentiels à la réussite de la cure. Formés au centre, les thérapeutes font preuve d’une écoute et bienveillance exceptionnelles à notre égard. Merci à Agnès, Bertrand, Sylvie, Béatrice, … pour leur engagement unique propre aux équipes de Tapovan.

Question d’équilibre

L’ayurveda propose de considérer l’homme dans sa globalité. Selon cette médecine, 5 éléments sont présents en chacun de nous dans des proportions variables (feu, terre, eau, air, éther) et regroupés par binômes que l’on appelle les doshas (Pita, Vata, Kapha). En fonction des influences extérieures (état d’esprit, diététique, sommeil, vie affective,…) et de la façon dont nous et notre organisme y réagissons, ces éléments se déséquilibrent et provoquent des dysfonctionnements, des maladies. Le centre Tapovan nous invite à rétablir l’équilibre de nos doshas, dans une approche certes non médicale mais bienfaitrice. Nous recevons tous les mêmes soins lors des 2 à 3 heures quotidiennes de cure, auxquelles s’ajoutent d’autres ‘grands massages’ si on le souhaite. Ici en France l’ayurvéda n’est pas reconnu comme médecine. Pour des soins vraiment personnalisés, envolez-vous pour le Kerala par exemple (en Inde) où les médecins suivent 12 ans d’études. Vous aurez alors un suivi individualisé en fonction de votre constitution et de votre mode de vie. Tapovan propose une approche thérapeutique de bien-être. Le centre est d’ailleurs situé non loin du bord de mer, à la rencontre des 5 éléments. Nous avons pu profiter de promenades courtes mais revigorantes !

Yoga et repas

Le yoga vient compléter la cure à raison d’1 heure aux premières lueurs du soleil ! Echauffements, étirements, postures, respiration alternée, salutations au soleil, détente,…. : le hatha yoga prédispose le corps et l’esprit à accueillir les soins de la journée. De belles séances animées par la dynamique et sympathique Doriane.

Parallèlement, pendant la cure, la cuisine végétarienne est de mise. Si l’ayurvéda ne recommande pas particulièrement ce régime dans la vie normale, en période de cure, voire un peu avant et un peu après, le végétarisme est fortement conseillé. De même qu’il vaut mieux éviter les excitants tels alcool, thé, café, tabac, voire les relations sexuelles. Légumes, céréales, légumineuses sont les 3 aliments de base rehaussés par moultes épices, tisanes et eau cuivrée. L’eau chaude devient même le MUST DRINK de la semaine pour garantir une bonne élimination. Voilà pourquoi notre gourde thermos ne nous quittait pas !

Pendant ces 5 jours, le corps, sollicité de façon très différente par rapport à nos vies quotidiennes, réagit parfois vivement. Certains d’entre nous ont souffert de maux de tète ou mal de dos, d’autres ont vu d’anciennes blessures se manifester à nouveau. Massages, cataplasmes d’argile, bouillote sont venus à bout de ces symptômes. Retrouver l’équilibre des doshas est un chemin sinueux… Le mental, bien sûr, joue son rôle dans ce jeu d’équilibre. Ce que l’on mange aussi. Le corps s’adapte à sa manière !

Et après ?

Nous repartons avec le plein d’énergie et de bonnes résolutions. Nos idées se sont aussi clarifiées au passage. Le challenge, pour les semaines et mois à venir, est de rester à l’écoute de notre esprit et de notre corps. Un vrai défi dans nos vies bien souvent surencombrées.

Rendez-vous l’an prochain pour faire à nouveau le vide, en toute bienveillance.

Juliette, fan d’ayurveda depuis 2017

2 réflexions sur “L’ayurveda : l’allié santé

  1. Bonjour,

    Je suis membre d’un groupe de musique, et malgré des années de scène je suis toujours aussi stressée avant de jouer, même s’il ne s’agit que de 15 personnes. je pratique l’ayurveda et la sylvothérapie depuis quelques années et rien à dire mon stress c’est vachement amélioré, il est toujours là mais je le percois de manière bénéfique à présent

    J’aime

Répondre à juliette david Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s